FH METAL, le savoir-fer

372

L’acier, matériau robuste, innovant et recyclable, favorise la réalisation de constructions plus responsables et répond au défi de réhabilitation des villes. C’est d’ailleurs l’ambition du Groupement FH METAL, dont les entreprises, spécialisées dans la transformation du métal, mettent leur « savoir-fer » au service de projets durables. Des métalliers qui contribuent à l’essor du mode constructif hors-site.

© FABIEN BAUDRIER – BRETIMAGES STUDIO

FH METAL, de métallier à bâtisseur de constructions durables

C’est en 1987 qu’est fondée par Serge Homo la métallerie bretonne FER MET ALU, spécialisé dans la réalisation d’ouvrages métalliques sur mesure et de fermetures industrielles pour les professionnels – bâtiments commerciaux, industriels et artisanaux, tertiaires et bancaires, bâtiments logistiques et transports, sans oublier l’hôtellerie et la restauration. Depuis, l’entreprise n’a cessé de développer son expertise en Bretagne, et sur de nouveaux territoires tels que les Pays de la Loire, la Normandie ainsi que la région parisienne.

En 2019, le groupement d’entreprises FH METAL voit le jour. FH (pour Famille Homo), est actuellement dirigé par Julien Homo, le fils du fondateur de FER MET ALU. À travers 4 entreprises, FH METAL s’attèle à la gestion de constructions métalliques, de la conception à la pose s’appuyant sur des bureaux d’études, quatre ateliers de fabrication, des équipes terrain pour la pose et suivi des chantiers en France, mais aussi à l’international. Capitalisant sur la synergie entre les filiales, FH METAL est en mesure de développer dans les meilleures conditions, des projets environnementaux et sociétaux en lien avec la transformation du métal.

Inventer en permanence

Fort de cette solide expérience dans l’acier, FHMETAL participe à la réalisation de chantiers innovants et notamment certains chantiers de constructions verticales liés à des surélévations. Ce faisant, il s’emploie à mettre le meilleur matériau (construction mixte métal, béton, bois et verre) au bon endroit afin d’optimiser le poids de la construction et son impact environnemental. Cette approche permet de concevoir les projets en amont et de préfabriquer plus de 60 % de la construction hors-site dans les 4ateliers de FH METAL et ceux de leurs partenaires.

Le Groupement FH METAL se projette dans la construction d’un avenir vert, à l’image des smart cities, ces villes «éco-responsables » qui intègrent les dernières innovations technologiques en matière d’énergie positive et misent sur des lieux de vie ancrés dans la société urbaine. Afin de mettre en application une feuille de route favorisant la transition écologique, FH METAL crée en 2021 la société HORIZON autour de plusieurs axes :

  • la densification urbaine ou comment construire et rajouter une strate sur la ville ;
  • le hors-site ou comment concevoir et fabriquer les projets en usine ;
  • le foncier aérien ou comment limiter l’étalement urbain ;
  • la mobilité liée à cette nouvelle approche.

À la pointe de l’innovation, FH METAL a collaboré avec une entreprise québécoise ayant développé un procédé de construction sans grue. Grâce à cette technologie, concrètement, on installe le toit dès le départ, puis on le soulève étage par étage : protection et industrialisation de la construction. Un monte-charge et un mur de protection muni d’une passerelle périphérique complètent la solution et permettent aux ouvriers de construire l’enveloppe de bâtiment avant chaque levée, sans jamais être exposés aux intempéries. Ce fonctionnement a été mis en pratique sur le chantier de la tour Carmelha à Monaco sur lequel FH METAL et UPBRELLA travaillent en cotraitance. Un édifice imposant de 27 m de hauteur destiné à accueillir des logements. Les systèmes de constructions abritées apportent une solution aux constructions en milieu urbain, puisque des systèmes de manutention adaptés ont été pensés pour diminuer l’emprise au sol du chantier. De plus, des parois acoustiques sur l’abri encouragent une meilleure acceptabilité du chantier en ville et participent au confort des travailleurs.

Surélévation, siège Norac Foods, Rennes.

Surélévation et constructions verticales

En 2017, FER MET ALU a réussi la reconversion en bureaux d’un vieil immeuble parisien, avec l’ajout de deux étages. Pour la surélévation de « l’impasse d’Antin », une charpente métallique a été installée sur 5 étages avec une toiture terrasse végétalisée. Plus récemment, pour le siège de Norac Foods dans le centre-ville de Rennes, la société a réalisé une extension en élévation/surélévation en plaçant 2 niveaux au-dessus du bâti grâce à une ossature métallique. Celle-ci consiste en la création de 2 niveaux (R+3 et R+4) au-dessus du bâtiment existant. La structure est de conception légère (charpente métallique associée à des planchers mixtes collaborants)et les points d’appui sont localisés sur les murs moellons existants principaux. Cette surélévation à ossature métallique présente plusieurs particularités. Primo, de fortes contraintes en possibilités d’appuis ayant conduit à un comportement tridimensionnel pour respecter notamment les contraintes de confort vibratoire. Secundo, la nécessité d’une stabilité au feu (R60) pour laquelle une analyse de température critique a été effectuée. Prévue pour accueillir un dôme de verre avec des ventilés orientables, cette disposition de la verrière en double enveloppe apporte, en plus de cette transparence, un confort bioclimatique en hiver et un confort d’été.

On salue le parti pris d’une architecture contemporaine dans un contexte historique – le périmètre Bâtiments de France. De surcroît, il faut noter le process de construction en filière sèche avec une optimisation de l’espace de chantier lié à un montage sans grue à tours, une recyclabilité et une économie de matières. L’utilisation du BIM a été aussi déterminante pour conduire ce projet de surélévation complexe. Ce dernier a été couronné en septembre 2020 de 2 prix aux Trophées de la Construction 2020 : Grand Prix du Jury et Prix Rénovation Bâtiments tertiaires et Bureaux.

nicolas berger