Architecture façonnée par le comportement humain

1974

L’architecture peut être vécue comme une expérience spaciale comme nous y invite Lifeng Lin, directeur de l’agence LIN Architecture. En créant le Wood Pavilion, il se détourne des éléments fonctionnels pour se concentrer sur l’ergonomie et la proxémie.

Pavillon en bois, projet expérimental,
par LIN Architecture île de Jiangxin,
Chine.

Ce nouveau projet expérimental, baptisé « pavillon en bois #1 » se découvre en Chine aux abords d’une rivière sur l’île de Jiangxin à Zhenjiang. Les différentes attitudes dictées par le comportement humain dans un espace physique sont à l’œuvre dans cette réalisation. La proxémie qui renvoie à l’étude des distances sociales sous-tend le travail exploratoire de l’architecte chinois.

Ce concept a été par l’anthropologue américain Edward T. Hall, dans son livre Hidden Scales, qui part du principe que chaque communauté ou groupe social a sa propre façon d’occuper l’espace. « En observant et en comprenant le comportement des gens, les concepteurs peuvent découvrir toutes sortes de possibilités d’espace », a déclaré son créateur, ajoutant que « la brise, le soleil, le bruit des vagues, la bruine, le doux parfum d’osmanthus, affectant les sentiments, les perceptions, le toucher, l’ouïe, sans oublier les éléments visuels » étaient les véritables outils de leur conception. Ce prototype spacial bien équilibré, apparaît dès lors comme un lieu privilégié pour s’asseoir, méditer, regarder l’acte de la lumière du lever au coucher, et écouter le concert de la nature enveloppante.

Techniquement, ce pavillon en bois, achevé en décembre répond aux critères d’un bâtiment préfabriqué, basé sur un système modulaire, construit en bois et acier, et s’étend sur 160 m2. L’acier est facile à plier pour façonner la structure principale qui correspond à la forme spatiale. La quille en bois est utilisée comme structure secondaire. La texture et les caractéristiques inhérentes au bois interagissent avec l’environnement pour produire de nouvelles traces. L’acier et le bois préfabriqués en usine ont ensuite été soudés et assemblés sur place.

virginie speight