Australie & Archiblox

718

Le gouvernement de Scott Morrison renforce la position de l’Australie sur le marché mondial de la construction pré-fabriquée, s’engage à soutenir cette industrie en investissant jusqu’à 2M $ dans le développement d’un laboratoire coopératif, qui stimulera les travaux d’un large spectre de bâtiments, bureaux et maisons de taille diverses.

Avalon Beach House

Il y a une volonté affichée d’aider les fabricants à concevoir des bâtiments préfabriqués novateurs ; le respect de l’environnement, une plus grande accessibilité liée à la réduction du temps de construction et des coûts expliquent ce mouvement. Ce secteur émergent prend de l’ampleur et représente actuellement 3 à 5% des 150 milliards de dollars de l’industrie australienne de la construction. Cette part pourrait atteindre 15% d’ici 2025, créant 20 000 nouveaux postes en Australie. L’essor des maisons modulaires à un prix abordable pour des acquéreurs soucieux de leur budget pourrait atténuer les problèmes de crises de logement dans la société. La préfabrication pourrait aussi fournir des logements d’urgence à faible coût, aux personnes sans domicile fixe, par exemple.

L’Australie connaît un taux de croissance démographique élevé dans ses métropoles. Cela va demander aux municipalités, une grande capacité d’adaptation des infrastructures publiques, la construction modulaire rapide pourra offrir aux architectes, constructeurs et promoteurs, la possibilité de s’atteler à des projets d’envergure dans des délais ramassés. La combinaison de la recherche universitaire et des initiatives gouvernementales, l’implication déterminante des entreprises privées visent à améliorer la qualité globale du mode de vie quotidien des australiens. La technologie modulaire crée une pratique de production plus vertueuse notamment avec un environnement de travail plus sûr pour les techniciens du bâtiment bien formés, loin de la poussière et de l’exposition trop importante au soleil inhérentes au chantier traditionnel. Elle favorise la sécurité parce que la construction a lieu dans un environnement d’usine contrôlé. Et le niveau de qualité n’en finit pas de s’élever, les systèmes modulaires et de panneaux deviennent si sophistiqués qu’il est de plus en plus ardu en observant un bâtiment, de la rue, de distinguer s’il a été
fabriqué Hors Site.

La demande de maisons modulaires ne cesse de croître, motivée également par les pratiques remarquables de construction durable. Les avantages de la préfabrication tordent le cou aux stéréotypes des constructions préfabriquées, très répandues à Melbourne notamment pendant la ruée vers l’or, au début des années 1850, et après la seconde guerre mondiale. Le degré de finesse architecturale des maisons modulaires rivalise avec les constructions traditionnelles haut de gamme. Leur seule limite réside dans le degré d’imagination et la philosophie de leurs concepteurs.

Nous avons sélectionné l’entreprise Archiblox qui domine le marché de la préfabrication et de la construction modulaire en Australie. Archiblox lancée en 2012, est une entreprise multi-primée, avec un compte Instagram très suivi mais elle est bien plus qu’une marque en vogue ; elle s’est engagée concrètement à rendre l’architecture plus durable pour notre planète et plus accessible à tous. Contribuer positivement à l’environnement pour ses fondateurs Bill McCorkell et son épouse Christine, n’est pas un simple positionnement marketing.

Tous deux partagent des valeurs fortes, ils se décrivent volontiers comme rêveurs et faiseurs. « Nous croyons que nous pouvons créer une plateforme pour une vie meilleure et unifier un mode de vie authentique. Notre philosophie est centrée sur le raffinement d’une maison durable et innovante pour des maisons plus intelligentes dans le climat australien, conçues et construites avec le plus grand soin pour un impact moindre sur notre planète et pour votre poche. Parce que nous croyons qu’un bon design ne devrait pas être un privilège, mais un plaisir pour tout le monde », dit Bill.

Archiblox, c’est une histoire de filiation. Le père de Bill McCorkell a construit l’une des premières maisons avec des panneaux solaires sur le toit. Après une enfance à trainer ses guêtres sur les chantiers, Bill McCorkell a acquis de solides compétences en tant que directeur du cabinet d’architecture et de design de Techne à Melbourne et dirigeant de McCorkell Constructions. Par la suite, il a forgé sa propre voie dans le domaine de l’innovation et du développement durable en montant la société Archiblox, son enthousiasme pour la préfabrication et son savoir constructif aidant. Il se situe en excellente place pour offrir une véritable alternative au marché australien du logement et exploiter les progrès technologiques dans la construction. Christine McCorkel est la tête pensante au niveau marketing et dirige avec Bill un cabinet d’architectes et un bureau de construction de 40 à 60 employés, où il fait bon travailler.

La gamme smart home traduit leur approche tournée vers l’expérience client. « Nous veillons à ce que les logements soient conçus en tenant compte de l’espace, de la forme et de la fonction, et en fin de compte, de la personnalité. Non seulement, nous imaginons les espaces dans lesquels vivront nos clients, mais nous concevons et construisons de nombreux objets qu’ils utiliseront quotidiennement. » La conception est réalisée dans leur studio de Richmond par leurs propres architectes, et est préfabriquée dans leurs installations hautement contrôlées de Laverton, par des artisans particulièrement qualifiés. De là, les modules sont transportés par camion jusqu’au site où ils sont installés et montés sur des pieux vissés, un système de semelle non évasif. Construit et livré en 12 à 28 semaines. Une équipe affectée au projet du début à la fin.

C’est en raison de ce processus simplifié que la construction d’une maison avec Archiblox est vécue comme moins stressante et surtout plus agréable pour toutes les personnes concernées. Archiblox met toute sa passion dans le logement durable, eu égard à son rôle crucial dans la protection de l’environnement, et a présenté sa première maison préfabriquée au monde en carbone positif en 2015.

Le succès mondial de la Carbon Positive House a permis d’éduquer le public, de les sensibiliser aux avantages que représente une telle maison à la fois sur le plan financier et sur le plan environnemental, dans un contexte où les Australiens avaient l’habitude de construire de vastes demeures avec une plus grande empreinte écologique. Bill McCorkell pense qu’il faut « concevoir de grands espaces plutôt que d’en construire de grands ». Aujourd’hui, en tant que leader de l’architecture modulaire durable, Archiblox se concentre sur des conceptions qui réduisent leur empreinte carbone, mais qui participent aussi activement au renouvellement de l’environnement. Chaque maison utilise des techniques de conception passive et biophile afin de maximiser l’habitabilité et l’efficacité énergétique.

Ces principes ont une influence majeure sur l’avenir de la maison et la santé de ses occupants, tout en minimisant l’empreinte carbone. En outre, tous les matériaux utilisés proviennent de sources locales durables et les peintures sont à faible teneur en COV, les adhésifs et les produits d’étanchéité sont exempts de formaldéhyde. De la construction à la livraison et au-delà, chaque étape du processus est conçue de manière à réduire les déchets et à promouvoir la durabilité.

L’équipe d’Archiblox réussit encore à concilier esthétique architecturale et responsabilité environnementale avec la maison éco-luxe à Fish Creek. En plus des matériaux à faible impact, la préfabrication Hors Site rivalise d’ingénuité pour sa stratégie de construction en perturbant le moins possible les écosystèmes et le terrain ; le bâtiment ayant été d’abord conçu et construit au sein des installations Archiblox.

Cette nouvelle création premium utilise des principes de conception passive intelligents, une technologie hors réseau et des procédés de préfabrication toujours plus inventifs. Impact minimal sur la faune environnante, havre de paix écologique, ce projet incarne l’avenir d’une vie plus éthique. L’industrie de la construction Hors Site éco-responsable est porteuse de solutions à appliquer sans tarder face au dérèglement climatique. Le vendredi 20 septembre, jour de grève mondiale pour le climat, l’île continent a enregistré une mobilisation d’un niveau historique.

Presque 400 000 écoliers, étudiants, entrepreneurs, professeurs, artistes, ouvriers, dockers, chercheurs, retraités… ont défilé. Il se dessine un mouvement qui traverse la plupart des villes du pays, de Sydney, Melbourne, Perth, Adelaide jusqu’à Hobart en Tasmanie. La population exhorte le premier ministre Scott Morrison, climato-sceptique jusqu’à preuve du contraire, à sortir de l’économie du charbon. Le bon sens suggérait de privilégier et de diversifier immédiatement les énergies renouvelables. La jeunesse quant à elle, prend les choses en main avec ses slogans – “Le niveau des océans monte, notre colère aussi”, – “This world is getting hotter than young Leo DiCaprio”/”Le monde devient plus chaud que le jeune Leo”. Le message est clair.