cas d’école

744

Recourir à la construction modulaire pour les établissements dédiés à l’enfance apparaît de plus en plus comme une évidence. Outre le bénéfice en temps, cette approche autorise une grande modularité des espaces sans nuire à la qualité architecturale des bâtiments, qu’ils soient définitifs ou provisoires. Dans ces lieux, l’innovation est au rendez-vous.

Les salles de classe Bouygues Bâtiment France, construites et prééquipées hors-site dans l’usine TH, sont prêtes à être déployées sur tous les projets scolaires. Elles sont visibles au démonstrateur à taille réelle, installé à Chilly-Mazarin (91).

Crèches, écoles, collèges, lycées… Les bâtiments liés à l’éducation et à l’enfance, de par leur reproductibilité, sont bien adaptés à la construction modulaire hors-site, qu’il s’agisse de projets neufs, d’extensions ou de surélévations. Et cela ne date pas d’aujourd’hui. Mais on note actuellement dans ce domaine spécifique nombre d’innovations, et le développement de concepts dédiés, parfois reproductibles. L’objectif étant de bénéficier de tous les avantages habituels de la construction hors-site, tout en permettant une grande qualité architecturale. À ce titre, le projet présenté par les équipes de Bouygues Bâtiment France est exemplaire. Appuyées par Wewood, leur pôle d’expertise en construction bois, elles proposent une solution innovante de salles de classe modulaires en matériaux biosourcés. Construites et prééquipées hors site, ces salles, prêtes à être déployées sur tous les projets scolaires, sont visibles au démonstrateur à taille réelle installé à Chilly-Mazarin (91), soit une salle de classe de 55 m² et une salle de travail de 39 m².

Développé dans le cadre d’un partenariat avec l’industriel jurassien TH, ce projet qui a débouché sur un brevet se veut une réponse aux besoins des collectivités territoriales à la recherche de solutions flexibles et durables pour leurs équipements publics. « Les modules de salles de classe en bois répondent à ces enjeux pour réaliser des bâtiments scolaires adaptés aux évolutions des territoires », explique Taha Ibn Salah, directeur délégué Bouygues Bâtiment Île-de-France. Ainsi, les modules sont livrés quasi finis en usine et embarquent le plus de corps d’état secondaires possible, permettant ainsi de les incorporer à l’équipement général. La préfabrication hors-site vient ici… (Suite de l’article dans le magazine N°21)