LE HORS SITE, CATALYSEUR D’ÉNERGIES

897

Le Hors Site marque un tournant, il y aura un avant et un après Batimat qui vient juste de
fermer ses portes vendredi dernier. L’espace Hors Site a catalysé toutes les énergies, les exposants présents ont constaté un volume de fréquentation exceptionnel, et soulignent la qualité de leurs interlocuteurs.

Des visiteurs aux profils variés qui ont tous manifesté un vif intérêt pour ce mode de construction en pleine effervescence: industriels, promoteurs, porteurs de projets, architectes, maîtres d’ouvrage ou simples curieux. Ce n’est certainement pas un hasard si le magazine HORS-SITE a rencontré un très large public sur le salon, 6000 exemplaires de la revue ont été diffusés en seulement 5 jours.


L’organisation de la zone dédiée au Hors Site a fonctionné sur deux niveaux. D’un côté, un pôle atelier quotidien très apprécié avec des sessions couvrant tous les sujets liés au Hors Site, et de l’autre, un colloque international toujours avec cette même volonté transdisciplinaire qui a fait salle comble mardi après-midi. Les ateliers ont abordé des questions relatives à la nature de la filière, aux matériaux et techniques mis en œuvre, aux expériences des architectes, à la digitalisation de la construction, à la formation, aux conditions de travail, à la réglementation, aux financements… Ces ateliers très divers ont mis notamment en lumière les avantages du travail collaboratif pour tous les acteurs sans oublier les opportunités du BIM.


Le colloque, quant à lui, animé par Pascal Chazal a marqué les esprits, réunissant dix intervenants, véritables pointures du Hors Site, sous la forme d’une conférence de 3 heures. Le maître mot a été la révolution que représente la construction Hors Site configurant le présent et le futur, preuves à l’appui.


Autre moment fort du salon, la venue du ministre du Logement et de la Ville, Monsieur Julien Denormandie. Le ministre, après avoir fait une halte chez les exposants de la zone Hors-Site, s’est vu remettre par le président de l’association Real Estech, Monsieur Robin Rivaton, un rapport sur la nécessaire industrialisation de la construction.


Le discours du ministre s’est concentré sur l’émergence de ce nouveau modèle. Il a insisté sur le développement d’une filière française puissante, capable de tenir le haut du pavé face à une concurrence internationale grandissante, ceci en prenant soin d’éviter les délocalisations et en s’ancrant sur une réindustrialisation des territoires. En d’autres termes, l’avènement de la construction Hors Site permet de créer un réservoir d’emplois pour des personnes peu qualifiées dans les zones rurales et périurbaines. Monsieur le ministre clôt son discours en évoquant l’importance de la commande publique pour la constitution de la filière. Autant dire que ses paroles ont fait mouche.


Enfin, tous ces évènements ont éveillé la curiosité des médias : France Inter, BFMTV, Le
Monde, Les Échos… C’est pour nous l’occasion de remercier chaleureusement toute l’équipe de Batimat pour son implication. Si le succès est au rendez-vous, nous le devons très largement à son directeur général, Monsieur Guillaume Loizeaud pour son soutien
indéfectible et son enthousiasme y compris pour répondre aux interviews.


La démarche Hors Site a gagné en légitimité, qu’en sera-t-il en 2021? Tous les indicateurs
sont au vert.