L’intelligence au féminin

687

Les femmes dans la construction

Recruter des femmes de talent dans la construction est l’une des conditions sine qua non pour qu’un secteur tout entier renoue avec le succès.

À Centrale Lille, une journée consacrée aux femmes dans la construction a été organisée. Elle visait à réunir la prochaine génération de femmes dirigeantes du secteur français de la construction. Les femmes sont la clé de la prochaine révolution dans ce secteur, ce qui engendrera le plus haut niveau de confiance, d’intégrité et de création de valeur pour les parties prenantes de la construction. « Plus une entreprise compte de femmes cadres, plus sa rentabilité augmente sur une période de cinq ans. » (Observatoire Skema sur la féminisation des grandes entreprises françaises, 2015).

Même si le taux de féminisation dans la construction reste encore faible (12.5 % en 2015), il s’accroît et brise les préjugés en attirant des femmes de talents, aux parcours exceptionnels qui développent leurs compétences. Carnegie-Mellon et MIT définissent en 2011 le « QI d’un groupe » et déduisent que « la qualité dépend des capacités de connexions entre les individus ; les femmes sont nécessaires à l’amélioration de la qualité. Le QI d’un groupe est donc corrélé à sa proportion de femmes. »

jOYCEBENOIST

La question intéressante à poser aujourd’hui est de se demander pourquoi féminiser un secteur? Quelle valeur ajoutée apportera la féminisation? Comment prévoir l’avenir et trouver un meilleur équilibre homme-femme dans les entreprises de construction?

Quels sont les défis de la construction ?

Il est stratégique pour les entreprises de repenser leurs ressources humaines pour faire face aux défis à venir. Les prochains départs à la retraite constitueront un défi particulier pour renouveler le personnel. Par ailleurs 30 % des entreprises de Bâtiment seront à reprendre dans 10 ans. Le BTP doit se moderniser et s’ouvrir à de nouveaux marchés, nouvelles méthodes de travail. Les femmes y seront complémentaires auprès des hommes permettant d’enrichir la vision du secteur. Côté législatif, l’Europe a établi un plan stratégique 2018-2023 en six points principaux pour la mixité.

La France met en place un indice mesurant la politique de mixité en entreprise. Au-delà de 2022, des pénalités financières seront appliquées pouvant aller jusqu’à 1 % de sa masse salariale. Il est primordial d’avancer dans l’ère de l’Industrie 4.0 – l’automatisation, les technologies de l’IA offrent de nouvelles possibilités d’emploi et de développement économique. Dans le monde, entre 40 et 160 millions de femmes pourraient avoir besoin de passer d’une profession à l’autre d’ici 2030, souvent vers des postes plus qualifiés. Pour faciliter la féminisation au travail, la construction doit relever des défis. Changer l’image du secteur pour le rendre plus ouvert. Attirer des compétences et les talents.

Augmenter la visibilité sur les besoins et la nouveauté. Répondre à la problématique des futures générations et leur proposer des développements de carrières intéressantes. Et enfin satisfaire aux nouvelles contraintes comme les bilans « carbone », le développement durable, la mobilité, la logistique urbaine, le recyclage.