Mariage bois-béton

1126

En Finlande, ce sont trois acteurs essentiels de la construction. L’un est préfabricateur de produits en béton, l’autre, industriel du bois d’ingénierie, et le troisième, constructeur. Un trio de choc qui travaille d’arrache-pied sur des solutions à faible émission de carbone pour des projets de bâtiments résidentiels en hors-site. Résultat : un système hybride préfabriqué qui associe bois et béton.

Assemblage sur site d’une paroi hybride bois-béton, enserrant un isolant en laine minérale.

Le principal fabricant finlandais d’éléments préfabriqués en béton, Consolis Parma, le constructeur de maisons Arkta Rakennus et Metsä Wood, l’un des principaux fabricants européens de produits en bois d’ingénierie, ont lancé un projet de recherche pour la construction d’éléments préfabriqués hybrides bois/béton. Avec ce nouveau concept dédié principalement aux bâtiments résidentiels de plusieurs étages, les trois industriels entendent limiter les impacts environnementaux de leur production en recourant à des structures hybrides. « Réduire radicalement l’impact climatique est une préoccupation commune à l’ensemble de l’industrie de la construction », résume Juha Rämö, directeur de la technologie chez Consolis Parma. « Conformément à notre stratégie, nous avons placé les questions climatiques au centre de notre travail de développement, et notre objectif est de réduire nos émissions de 5 % par an et de les diviser par deux d’ici à 2035. »

Pour Marko Nikander, directeur technique chez Arkta Rakennus, leur projet de recherche a pour finalité de « produire des éléments constructifs hybrides à faible émission de carbone, rentables et facilement reproductibles, pour créer de nouvelles façons de construire en Finlande et dans le monde ». Soit combiner les caractéristiques du bois et du béton sur les deux aspects que sont la structure – l’ossature du bâtiment – et la façade. « La construction hybride, précise à son tour Jussi Björman, directeur développement commercial, construction chez Metsä Wood, permet d’augmenter la part de matériaux renouvelables sans compromettre l’efficacité du processus ou la performance des solutions. Notre produit en bois d’ingénierie Kerto® LVL, léger, économe en matériaux et capable de stocker le carbone, est bien adapté à ce type d’applications. Reste à trouver, en coopération avec nos partenaires, les solutions globales les plus efficaces. »

De son côté, le constructeur Marko Nikander a lancé toute une famille de produits à faibles émissions et souhaite aller plus loin avec ce projet : « Nous sommes experts de la construction en béton et en bois, et nous maîtrisons bien le comportement de ces deux matériaux. Un savoir-faire et une expertise qui nous permettent de développer ensemble des solutions. » Un premier projet d’immeubles de logements collectifs en Finlande va être testé avec ce procédé hybride. « Les éléments de structure et le choix des matériaux joueront un rôle crucial dans la réduction de l’impact climatique lié à la phase de construction », conclut Juha Rämö