Campus Hors-Site

568

Comment développer la construction Hors-Site alors que la France entière, de l’architecte jusqu’au carreleur est formée au « on Site », c’est à dire au chantier ?

Le Campus Hors Site est un lieu de rencontre ou de nombreux ateliers sont organisés et il permet aussi à chacun de suivre un parcours de formation depuis une plateforme d’e-learning. Chacun est ainsi libre d’adapter son temps de formation en fonction de son temps disponible de son rythme et de valider ses acquis tout au long de la formation.

Les besoins en formations sont immenses, car la construction Hors-Site est un nouveau paradigme ; tous les corps de métiers depuis le maître d’ouvrage jusqu’au dernier acteur de la chaine sont impactés, la manière de penser la construction est centrée cette fois sur la préfabrication et non plus le chantier, chacun doit comprendre ce que cela change pour lui et quelles sont les clés de réussite.

Le développement à grande échelle de la construction Hors-Site, nécessite la formation rapide de nombreux acteurs. Pour répondre à ce challenge, Pascal Chazal a fait le choix de développer une école en E-Learning.

Un accord de partenariat a été passé avec la « Offsite Management School ». déployée depuis 5 ans en Angleterre.

L’objectif de cette école est de proposer gratuitement une formation en E-Learning ainsi que de nombreux ateliers et rencontres à l’ensemble des acteurs souhaitant aller vers le hors-site.

Il est important de former l’intégralité de la chaine de production, c’est ce qu’ont bien compris les grands acteurs de la construction française qui ressentent le besoin de former leurs collaborateurs leurs sous-traitants et leurs partenaires.

Ces derniers ont été approchés, et montrent un grand intérêt pour le CAMPUS HORS-SITE. Parmi les plus importants, Bouygues, Nexity, Altarea Cogedim, Pierre et vacances, BTP Consultants, GA smart building, Cougnaud, pour n’en citer que quelques-uns sont demandeurs de la création de l’école et prêts à participer, y compris au financement.

L’ECOLE HORS-SITE FORME DANS 5 DOMAINES

  1. La conception: Qu’est-ce que ça change pour moi, maître d’ouvrage, architecte, économiste ou BET, de construire Hors-Site ? L’utilisation du DFMA (Design for Manufacture and Assembly) peu utilisé en France est pourtant un outil fantastique. Le module conception réponds à ces questions et à bien plus encore, comme : > Quelle technique Hors-Site choisir pour mon projet ? >Ou à quel moment choisir mon partenaire industriel ?
  2. La fabrication en usine :L’efficacité de la production en usine est aujourd’hui basée sur le savoir-faire développé depuis plus de 50 ans connu sous le nom de lean manufacturing, largement utilisé dans l’industrie, ces outils peuvent être bien entendu utilisé dans un atelier ou une usine de production d’éléments Hors-Site et permettent d’améliorer grandement la productivité, la qualité, la gestions des déchets et la réduction des coût de non qualité.
  3. Le management de chantier : Le chantier Hors-Site est bien entendu un endroit spécial, la mise en œuvre d’éléments à forte valeur ajoutée pouvant peser plusieurs tonnes n’est pas à prendre à la légère, la gestion de la sécurité passe en premier lieu, les ressources doivent être formées à ces nouvelles méthodes.
  4. La supply Chain et la logistique : Livrer juste à temps à l’usine et sur le chantier, anticiper la livraison d’éléments qui peuvent être volumineux n’est pas une mince affaire, les moyens à mettre en œuvre sont à adapter finement aux différents cas de figure, les moyens de transport, les engins de levage, les systèmes d’échafaudages doivent être adaptés et pensés très tôt dans la conception de l’ouvrage.
  5. La conception pour la maintenance : Anticiper et penser à la vie futur du bâtiment, à la manière de réaliser aisément la maintenance, à réduire les dépenses d’énergie et de maintenance, penser à la fin de vie du bâtiment, au recyclage des matériaux, entrer dans une économie circulaire et vertueuse, tel est l’enjeu de ce module, comment le bâtiment va-t-il tenir ses promesses ?


Découvrez notre interview sur le campus