CBS-Lifteam, s’engage auprès d’une ONG internationale au Mexique

238

CBS-Lifteam, est engagé aux côtés de l’ONG Formations Sans Frontières – International Health Care Education LATAM – CARAIBES.

Un engagement en faveur de la formation des populations déplacées au Mexique

Basée à Genève et Lausanne, l’ONG Formations Sans Frontières – International Health Education (FSF-IHCE) est présente sur tous les continents et intervient en support aux autres ONG opérationnelles sur le terrain, notamment par le biais de formations spécifiques en lien avec la sécurité, la justice, le déminage, les interventions post-attaques NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique), la cyber sécurité militaire, la santé reproductive et sexuelle, la chirurgie, la médecine digitale, mais aussi l’écologie marine mais aussi l’architecture et la construction responsable.

C’est bien entendu dans ce dernier module dédié à la construction responsable, que le groupe CBS-Lifteam renommé pour ses activités dans l’univers de la construction à ossature bois participe au sein de l’ONG FSF-IHCE. Le groupe fait profiter de son expertise des institutions, des organisations internationales, des ONG, des gouvernements, des communautés spécifiques, qui en expriment des besoins, notamment en matière de comportement du matériau bois en zones tropicales et tempérées mais aussi en matière de constructions bois.

Parmi ses multiples actions, CBS-Lifteam participe actuellement à l’élaboration d’un projet global pour des camps de réfugiés, des demandeurs d’asiles, des personnes incarcérées, déportées et installées de manière extrêmement précaire à la frontière Nord du Mexique.

La formation, pour sortir durablement de la misère et de la précarité

Porté par l’ONG FSF-IHCE LATAM, basée à Mexico, le projet a pour objectif la formation professionnelle de toutes les populations issues de ces flux migratoires, depuis la gestion durable des forêts à la construction en bois local. En plus de former, l’ONG fait ainsi participer activement les réfugiés-volontaires à la construction permanentes d’infrastructures de premières nécessités, locaux médicaux, écoles, hébergements, prisons mais aussi des bureaux pour le personnel des soignants et des ONG internationales.

L’objectif de l’ONG FSF-IHCE, sous la responsabilité, de Raul Murillo Serano, Responsable du bureau à mexicain, est d’apporter de la dignité et de la sérénité. Pour y parvenir, un des moyens est de préserver les familles, de leur donner accès aux soins mais aussi en leur offrant des formations utiles. Ces formations sont utiles à l’instant T mais aussi pour l’avenir du bénéficiaire qui aura une chance supplémentaire de réintégrer le marché de l’emploi à sa sortie des camps de réfugiés.

Selon Raul Murillo Serrano, Responsable du bureau de l’ONG FSF-IHCE à Mexico, près de 160 000 personnes ont tenté de passer la frontière depuis le début de l’année. La très grande majorité reste bloquée à la frontière incitant les adolescents à partir seuls aux États-Unis. Une fois la frontière passée, ils sont enfermés dès leurs arrivées dans des camps, avant d’être renvoyés au Mexique à leur majorité. L’extrême pauvreté associée à l’insalubrité des camps génère des violences, des trafics humains, des accidents récurrents comme des incendies par exemple.

Les projets de formations sont à destination de plusieurs cibles :

1. Les bénéficiaires soit les « populations concernées » – Chefs de village – communautés – hommes et femmes – en âge de travailler qui souhaitent recevoir une formation dans les secteurs du bois, de la construction, la menuiserie et l’économie durable et équitable.

2. Les travailleurs humanitaires ayant une expérience préalable – pour la coordination de projets – tels que les logisticiens, les ingénieurs, les travailleurs sur le terrain…

3. Les acteurs gouvernementaux par province – les entreprises – les écoles, les militaires – la police, et tous les acteurs impliqués dans les secteurs d’activité qui peuvent avoir besoin d’être impliqués dans les projets à des fins de rénovations de toutes infrastructures qui seront rénovées en bois.

Les principaux mouvements migratoires se font vers les États-Unis – les populations arrivent principalement des Caraïbes, de l’Afrique, de toute l’Amérique latine (LATAM), dans le sens contraire des personnes des États-Unis désireux d’un autre type de vie migrent vers le sud.

Ce projet de formation accompagné par l’ingénieur Arnaud Maignant du groupe CBS-Lifteam et l’architecte Franck Brasselet de JAG Architecture, permettrait de former ces populations démunies à des métiers, en même temps qu’elles contribueraient à construire des infrastructures. Ce projet de formation à l’auto-construction bois permettrait aussi aux réfugiés de se projeter dans un avenir porteur.

Pour l’heure, tout est dans les mains de l’ONG FSF-IHCE qui doit convaincre les gouvernements du triangle mexicain (Mexique, Guatemala, Honduras, Salvador) de mettre en place ces formations avec l’appuis de donateurs globaux – et ainsi aider conjointement les bureaux sud-américains et mexicains à renforcer leurs compétences à travers la formation.

La mise en place de réflexion stratégiques avec des actions immédiates permettra d’aider les populations concernées en tentant de développer à termes une économie locale et autonome.