Des cloisons démontables et réutilisables signées Placo

520

C’est une première dans la course au réemploi. L’entreprise Placo met en œuvre ses cloisons innovantes réemployables, fruits d’un long travail en R&D. Une expérimentation menée à grande échelle au Village des Athlètes.

La cloison démontable, d’une épaisseur de 72 mm, se compose d’une ossature métallique Placostil : constituée de rails Stil R 48 fixés aux planchers supports en partie haute et basse, par collage, et de montants Stil M 48 en acier galvanisé d’épaisseur nominale 6/10 e , simples ou doubles disposés à entraxe 0,60 ou 0,40 m, d’une plaque Placo Premium BD 13 sans marquage et pré-enduite, constituant chaque parement, vissée sur l’ossature Placostil avec des vis à tête blanche de type Megaplac, d’une laine de verre Isover PAR Phonic de 45 mm d’épaisseur.

À l’occasion des JO, l’entreprise Placo expérimente pour la première fois des plaques de plâtre conçues pour être réemployées. Depuis longtemps déjà, la filiale de Saint-Gobain travaillait à l’écoconception d’un système de cloisons démontables sur mesure et réemployables en partenariat avec la Solideo, l’établissement public en charge de la livraison des 70 ouvrages olympiques qui désire faire du Village des Athlètes, en Seine-Saint-Denis, un démonstrateur de la ville durable de demain.

C’est finalement au terme de quatre années de R&D que la marque a mis au point cette cloison inédite. Quatre années durant lesquelles l’entreprise a fabriqué des générations de prototypes au sein de son laboratoire d’innovation situé à Vaujours (93), afin qu’ils soient évalués et testés pour leur facilité de mise en œuvre par les partenaires du projet. L’innovation majeure de cette cloison réside dans le système d’accroche des rails hauts et bas. Auparavant vissés, ils sont désormais collés à l’aide d’un ruban de colle sèche et d’une mousse double face pour rendre le démontage aisé et propre. Contrairement à une cloison standard, ce système ne se jointoie pas (pas de bandes, pas d’enduisage). Les plaques de plâtre, fabriquées sur mesure pour ce chantier, sans marquage et pré-enduites, sont laissées apparentes. Elles sont posées bord à bord grâce à leurs bords droits. Pour des raisons esthétiques, des vis à têtes blanches remplacent les vis traditionnelles. La cloison a été étudiée pour réduire au maximum les traces suite à son démontage. Un atout majeur qui évite une lourde remise en état des sols, plafonds et murs lors de la phase «héritage» et qui permet une transformation en un temps record.

60000 M2DE CLOISONS POSÉES

Placo a fourni 60 000 m2 de ces cloisons inédites d’une épaisseur de 72 mm aux entreprises exerçant leurs talents au Village des Athlètes, qui offre une vitrine XXL à la mesure de la filiale de Saint-Gobain. Une partie des cloisons sera réemployée sur place pour les besoins liés à la réversibilité après les compétitions. Une autre aura une deuxième vie et pourra être commercialisée dans de nouveaux chantiers en région parisienne. Placo a organisé plusieurs sessions de formation avec les entreprises intervenant sur le chantier afin de les familiariser à la technique de pose. Sur le chantier, des moniteurs techniques ont assuré le suivi et l’accompagnement. Enfin, Placo s’est engagé à ce que les plaques ne soient pas juste réemployables mais qu’elles soient effectivement réemployées en développant un service de récupération des plaques en vue de leur réemploi dans de nouveaux chantiers. Au final, ces cloisons auront le plus bas impact carbone du marché, la RE 2020 spécifiant que les matériaux de réemploi ont un impact carbone nul (FDES en cours).