Genèse de la construction Hors-site

610

La méthode “contemporaine” de la construction hors-site existe en fait depuis l’Antiquité. Des briques d’argile brûlées de la civilisation mésopotamienne aux Romains qui utilisaient des moules en béton pour leurs aqueducs et tunnels.

LEWIS WICKES HINE ICARE TOUT EN HAUT DE L’EMPIRE STATE 1931 ©THE-NEW-YORK-PUBLIC-LIBRARY

Plongeon dans l’histoire américaine

L e paysage de la construction modulaire s’est imposé en 1830, lors de la ruée vers l’or en Californie. Les villes minières en pleine expansion ont eu recours à ces logements construits rapidement et à moindre coût – production de plus de 500 maisons préassemblées dans des usines à New York, puis expédiées en Californie. Mais le véritable essor de la construction préfabriquée aux USA se situe en  1850.

Dans un contexte où la maison « usinée » était produite en masse en 1930, l’exemple de l’Empire State Building bâtit en seulement 13 mois mérite qu’on s’y arrête. Les sections d’acier étaient préfabriquées dans une aciérie et transportées sur le chantier de construction. Une fois que la charpente métallique était positionnée, une façade en pierre était ajoutée pour parachever l’ensemble. Les ouvriers « sky boys », jouaient les équilibristes le long de la structure au fur et à mesure de son assemblage. Leur mission particulièrement dangereuse consistait à fixer les différentes sections ensemble, à l’aide de gros boulons et écrous.

On note qu’aucun des Sky Boys n’a perdu la vie pendant la construction. Une deuxième technique d’assemblage supposait d’utiliser le rivetage à chaud. Cette technique était issue de l’industrie de la construction navale de l’époque comme méthode d’assemblage de grandes plaques d’acier.

VIRGINIE SPEIGHT