Géoconstruction

410

Petit tour d’horizon géopolitique, non exhaustif de la construction modulaire au niveau mondial.

La Chine promeut clairement la construction préfabriquée. Son plan quinquennal, relatif au développement économique et social de 2016 a 2020, présente
la préfabrication comme essentiel dans le cadre de l’industrialisation et la construction écoresponsable. En l’occurrence, les réglementations environnementales
prennent un virage très stricte suite à la pollution préoccupante
et au vieillissement de la population qui conduit à une raréfication de la main d’œuvre disponible.

Les promoteurs et les entrepreneurs Chinois sont vivement encouragés à se plier aux nouvelles règles sachant que le gouvernement a acté que dans dix ans, 30% des bâtiments construits devront être préfabriqués. Pour se faire, un changement radical dans les chaines d’approvisionnement de la construction sur tout le territoire et au-delà. Changement d’époque, la route de la soie se verra aussi assignée au modulaire. Toujours en Extrême- Orient, le Japon, la Malaisie et Singapour ont de grandes industries modulaires bien établies, en particulier dans le domaine de la construction résidentielle. Singapour se distingue par l’utilisation de l’Offsite, mandatée par le gouvernement. En Europe, les pays qui tiennent le haut du pavé pour la fabrication sont le Royaume Uni, la Pologne, les pays Scandinaves et les pays Baltes.

L’Arabie besoin de nouvelles maisons d’ici 2022 et mise sur le modulaire. Chaque Saoudien qui a droit à un logement peut bénéficier d’une aide d’État pour l’aider à financer son achat. 67 milliards de dollars ont été provisionnés par le gouvernement saoudien pour financer ce projet. Le continent Africain développe ses ressources architecturales modulaires face à une urbanisation galopante, ceci de l’Afrique de l’Ouest à l’Afrique du Sud, en passant par l’Afrique de l’Est. De l’autre côté du globe, en Amérique du Sud, l’industrie Hors Site est en train d’émerger, sous licence de sociétés britanniques. Le Royaume Uni sous les feux des projecteurs du Brexit manifeste son ambition de devenir un leader mondial avec ses centres d’excellence dans la conception et la construction, ceci après son départ de l’Union Européenne.