Hors site Équipement, À la bonne température

281

Chauffage et rafraîchissement par rayonnement à partir du plancher et du plafond ? Hervé Bardy nous aide à y voir clair.

[ Hervé Bardy, gérant chez Raycap, interviewé par Virginie Speight ]

Solutions de chauffage et de climatisation par rayonnement. Raycap ...

Virginie Speight. Julien Evrard et vous-même, vous êtes gérant respectivement des sociétés Technolim et Raycap. À quoi correspond chacune des entités ? Hervé Bardy. Raycap, fondée en 2016 est centrée sur le commerce et l’ingénierie des émetteurs rayonnants intégrés dans les parois. Tandis que Technolim, située à Limoges est notre base commerciale et logistique spécialisée dans les solutions de chauffage par rayonnement. Elle a été créée en 1982. Raycap et Technolim apportent, ensemble, la plus grande expertise du marché sur les solutions intégrées aux parois. Nous sommes à la croisée de plusieurs métiers : chauffage, second oeuvre et énergie.


V.S. Quel est l’avantage selon vous d’un plancher chauffant ?
H.B.
En général, le plancher chauffant basse température est très bien accepté par les utilisateurs qui adorent fouler un sol douillet, libérer l’espace de tout appareil disgracieux.

V.S. Existe-t-il plusieurs modes de construction ?
H.B.
En effet, il existe deux modes de construction d’un plancher chauffant. Il y a la filière « humide » qui consiste à enrober l’émetteur [tuyaux ou câbles chauffants], dans une chape flottante de 5/6 cm d’épaisseur. Et d’autre part, la filière « sèche » qui intègre l’émetteur en surface, directement sous le carrelage ou le parquet.


V.S. On observe que la solution sèche s’impose dans les nouvelles constructions, dans la rénovation, les extensions, dans la filière bois ou métallique Sur Site et Hors-Site.
H.B.
Oui, cette solution dite « sèche » présente beaucoup d’avantages par rapport à l’ancienne solution « humide ». Aucun apport d’humidité donc pas de temps de séchage, 6 fois moins lourd, 4 fois moins épais, 5 fois plus rapide pour les mises en régime. Régulation pièce par pièce. Et puissance multipliée par 2 par rapport à la solution « humide ».

V.S. Quels sont les principaux atouts du plafond rayonnant ?
H.B.
Le plafond rayonnant à basse température apporte les mêmes avantages que le plancher chauffant en filière sèche. Tout comme le plancher chauffant, il apporte un vrai confort puisque les occupants évoluent également sur un sol douillet, chauffé par le rayonnement émis par le plafond. Le plafond rayonnant Raytop entre également dans la gamme des solutions sèches.

V.S. Le plafond rayonnant n’est pas toujours bien compris. Pourquoi ?
H.B.
Beaucoup de clients croient, à tort, que la chaleur monte. « comment osez-vous chauffer à partir du plafond ». Il faut alors expliquer que le plafond rayonnant chauffe comme le soleil. « Le soleil chauffe la terre et la terre chauffe l’air ». Le plafond chauffe le sol par rayonnement et c’est le sol qui chauffe l’air.

V.S. Votre utilisation du réseau d’eau dans le plafond pour faire du rafraîchissement, il n’y a pas mieux.
H.B.
L’intérêt du plafond par rapport aux autres émetteurs, c’est effectivement le rafraîchissement très efficace en été. La puissance absorbée par le plafond est 3 fois plus importante que par le plancher. Contrairement aux solutions de climatisation, le plafond rayonnant est totalement statique et silencieux.

V.S. Êtes-vous présents dans des projets modulaires ?
H.B.
Dans les projets modulaires bois 2D avec la société Logélis ou M.O.B [Trécobat] ou 3D comme la réalisation de Clisson avec la société Douillard. Nous sommes également présents dans la filière Métal pour les locaux tertiaires avec Bodard ainsi que dans la filière béton 2D. À Clisson, nous avons eu la chance de participer à la réalisation de 18 logements sociaux.