Tout l’éventail du béton bas carbone

409

Attention ! Haute densité au mètre carré de solutions optimisées en béton préfabriqué pour cette résidence. Olympi se veut la vitrine des bonnes pratiques bas carbone et a mobilisé toute la filière. À l’arrivée, le contrat est rempli pour ce « bâtiment témoin » qui ne laisse rien béton.

Pour le projet de la résidence Olympi, le travail de l’architecte Yannick Mouton est guidé par la recherche de la qualité de  l’habitat : logements traversants et jeux de volumes qui génèrent de larges terrasses et balcons

De prime abord, c’est un banal bâtiment de promotion immobilière pour un programme d’accession à la propriété comme il en existe beaucoup. Baptisé Olympi, porté par Pierres & Territoires Eure-et-Loir (membre du réseau Procivis), il réunit 37 appartements en centre-ville de Chartres (45), d’une surface habitable totale de 2 215 m2. Mais à y regarder de plus près, la résidence a bien des attraits, cachés dans ses modes constructifs. À commencer par les bétons qui la composent. Et par toutes les étapes de son chantier qui multiplient les innovations : intégration de matériaux recyclés en circuit court, dont certains granulats recyclés carbonatés; conception optimisée des solutions béton préfabriquées afin de mieux rationaliser la production et de limiter les nuisances de chantier; utilisation de produits en béton décarbonés pour mieux positionner le projet au regard des exigences de la RE2020 en termes d’impact carbone.

Un modèle à suivre… et à dupliquer

Pour ce démonstrateur, toute la filière s’est engagée. « Dès la phase projet, nous avons cherché un modèle coopératif avec les entrepreneurs locaux du bâtiment, la Fédération de l’industrie du béton (FIB) et le Cerib, dans une approche d’économie circulaire pouvant faire sens en incarnant l’écologie politique dans l’écologie scientifique », explique le promoteur dans sa présentation. L’autre objectif du projet était… (Suite de l’article dans le magazine N°23)