Il est temps de préciser ce qu’est la construction Hors-site !

2707

Nombreux sont ceux qui pensent que construction Hors-site veut dire Modulaire !

C’est une erreur, le modulaire est la version la plus avancée de la construction hors-site. Celle qui permet de tendre vers 80 % de préfabrication et donne le plus de chance d’améliorer la productivité.

Pour autant, la véritable révolution du hors-site réside dans une nouvelle organisation des acteurs. C’est un mode de pensée tourné vers la préfabrication et non plus vers le chantier! Ca fait toute la différence et c’est bien sur valable pour le 2D !

Ceux qui l’ont compris et qui l’appliquent au quotidien dament le pion aux solutions classiques et font des marges qui font rêver!

La construction Hors-site utilise grandement le numérique comme le BIM bien sûr mais aussi et surtout les outils en provenance de l’industrie comme le DfMA.

Le DfMA!

( Design for Manufacturing & Assembly) que l’on peut traduire par : Concevoir POUR la Pré-fabrication et l’Assemblage ! C’est là toute la différence, il ne s’agit plus de concevoir pour le chantier.

En faisant seulement 80 % du travail de conception et en laissant le reste pour le chantier. Prenons l’exemple d’une salle de bain: traditionnellement, lors de la conception, les choix finaux de faïence ne sont pas finalisés, pas le temps, aucune chance pour que les choix ne changent pas, etc.

Alors on sera à 80 % du travail, non pas que ce soit impossible, mais parce que ce n’ait pas l’usage! Si maintenant vous souhaitez utiliser une salle de bain pré-fabriquée, vous ne pouvez pas ne pas faire les choix alors vous les faites! Et c’est réglé !

Une économie de temps

Comme nous le montre magnifiquement le graphique de HTA Architectes ci dessous qui est un comparatif d’un chantier Hors-site en jaune à Traditionnel en bleu.

En Traditionnel, beaucoup de temps passé à la conception, puis on recommence quand le chantier démarre, en Hors-site, on va juste au bout immédiatement, on décide plus tôt, on est juste du premier coup ! Et c’est fait ! L’économie de temps est incroyable de l’ordre de 70 % mais surtout la maîtrise des information devient possible, le BIM également ! Tout le monde sait de quoi on parle !

Le Hors-site, c’est en fait ce dont rêvent en silence les entreprises de la préfabrication. qu’elles soient de l’ossature bois, du CLT, du béton, de l’acier, des systèmes électriques ou de plomberie ou encore du modulaire 3D, salles de bains ou Modules. Qui pour la plupart dans un monde classique sont considérées comme des sous traitants classiques. Désignés de la même manière souvent trop tard sans avoir pu véritablement participer à la mise au point du produit.

La logique d’achat de la construction traditionnelle repose sur un grand nombre de sous-traitants en capacité de répondre car utilisant des techniques traditionnelles connues et maîtrisées.

Dans le cas de constructions industrialisées ou pré-fabriquées, le nombre d’entreprise est infiniment plus réduit et les techniques peuvent varier considérablement d’une entreprise à l’autre. Le résultat du monde de consultation classique pour le Hors-site est en général décevant, et ne permet pas de trouver tous les bénéfices attendus.

Soit l’acheteur fait une bonne affaire et l’entreprise industrielle va souffrir d’un prix trop bas, soit l’acheteur négocie à un prix convenable pour l’industriel et il sera déçu car l’amélioration de prix attendue par le hors-site n’est pas au rendez vous.

La construction, c’est comme l’automobile dans les années 80 !

Les constructeurs automobiles Européens dans les années 80 ont vu disparaître en moins de dix ans le marché de la moto. Les Anglaises, Italiennes, et autres Allemandes ont disparues et ont été remplacées par les Honda, Suzuki et Yamaha !

Les constructeurs automobile Européens se sont bigrement inquiété du sort que pourraient bien être le leur si les Japonais s’intéressaient à leur marché! Ils se sont donc rendu au Japon pour voir et comprendre comment les Japonais réussissaient à produire des motos avec un tel rapport qualité prix!

Ils ont découvert les méthodes de production que l’on appelle (Lean-Manufacturing)! Et les outils de l’amélioration continue, le bon usage des standards !

Mais il se sont surtout rendus compte que les méthodes d’achat pratiquées par les constructeurs Européens. Méthodes très dure vis à vis des sous traitants, les conduisaient en fait à leur perte! Les sous traitants étranglés par le niveau de prix ne pouvaient pas se développer, ne pouvaient pas investir ni faire de R&D et finissaient par produire des pièces de piètres qualité qui intégrés aux autos produisait… des autos de piètre qualité !

La sous-traitance!

Oh surprise, au Japon, ça ne se passe pas comme ça du tout! Les sous traitants sont moins nombreux et de taille plus importante. Les relations entre le constructeur et ses sous-traitant sont plus de l’ordre du partenariat que de l’achat très dur.  » Nous avons besoin d’acheter les sièges de la prochaine voiture, nous élaborons un cahier des charges. Qualité, prix, délai et nous rencontrons dans un premier tour les 3 ou 4 société capables de répondre.

Rapidement la sélection de celui qui réalisera les siège est faite. On ne sait pas encore exactement comment on va y arriver car le challenge est ambitieux. Mais on va travailler ensemble, dans un esprit gagnant/gagnant  »

Les constructeurs Européens depuis les années 80, ont conduit leurs changement. Ils sont devenus en 30 ans parmi les meilleurs constructeurs Mondiaux. Leur sous-traitants ont retrouvé la capacité à investir et innover. Ils sont devenus pour certains des acteur majeurs comme VALEO ou FAURECIA capable de produire à bon prix des pièces de qualité.

Voilà bien ou sont les promesses de la construction Hors-site. C’est une révolution à mener, elle est avant tout culturelle, organisationnelle. Elle s’accompagne du numérique, BIM bien sur mais encore plus DfMA, réalité augmentée, IA, etc !

Dalton Lane une des plus importante opération réalisée en CLT! A Londres par Waugh Thistleton Architects. C’est du 2D, mais c’est du DfMA!

 

L’organisation Hors-site est très différente de l’organisation classique, elle est collaborative. Le maître d’ouvrage doit choisir le Hors-site dès le début. Une équipe est constituée intégrant la maîtrise d’oeuvre et le fabricant! Il s’agit de mettre rapidement en place une véritable Supply Chain, en mesure de produire de manière efficace et qualitative.

C’est ce que nous vous présentons dans le magazine Hors-site chaque trimestre.

Pascal CHAZAL