La surélévation, une tendance de fond

1269

Les métropoles françaises doivent plus que jamais faire face au défi du recyclage urbain, en réinventant le bâti existant pour l’adapter aux nouveaux usages. A leur disposition, les outils de la rénovation mais aussi l’extension horizontale et la surélévation.

Si les extensions sont une pratique courante dans les opérations de réhabilitation des bâtiments existants, la surélévation, elle, ne parvient pas à se développer massivement malgré les promesses de l’économie de foncier. La surélévation, c’est la rationalisation verticale et mesurée du foncier et du bâti existant. Il s’agit, concrètement, d’ajouter un ou plusieurs étages à un bâtiment, bien souvent en milieu occupé. Cette forme de « densification », agit par touche, sans excès, en concertation avec la préservation patrimoniale et les formes urbaines.

Les avantages de ce processus sont multiples : création de nouveaux mètres carrés, de nouveaux logements, réduction de l’étalement urbain, développement de la végétalisation et protection de la biodiversité. S’inscrivant dans le projet “Zéro Artificialisation Nette” promu par le Gouvernement, la surélévation est aussi une manière de renaturaliser les villes grâce à de nouveaux usages des toitures. La surélévation permet également le financement des travaux de rénovation énergétique des actifs immobiliers et copropriétés. Réinvestir en travaux les gains de la vente de droit à bâtir en surélévation est une aubaine pour les propriétaires d’autant que les prêts bancaires collectifs sont complexes à obtenir, notamment en copropriété.

La surélévation fut réintroduite comme opportunité d’agir par la loi ALUR puis ELAN. La suppression du COS, les dérogations à la création de stationnements et l’assouplissement de la majorité en assemblée générale de copropriété sont autant de facteurs favorables à la surélévation. Toutefois, nous devons encore prouver son utilité urbaine et socio-environnementale par des réalisations exemplaires.

Rénovation globale et surélévation en copropriété à Lyon

La construction hors-site a énormément à apporter au processus de surélévation, en proposant notamment des éléments préconstruits, sur-mesure et adaptés au bâti existant. S’appuyant sur les expériences récentes dans les secteurs de l’hôtellerie et des logements étudiants, la construction hors-site se doit de proposer des “modules” personnalisables et à géométrie variable pour répondre aux besoins de la surélévation. Elle sera ainsi la réponse aux nuisances occasionnées par les travaux en milieu occupé avec, à terme, l’ambition de les limiter à quelques semaines. La construction hors-site permet également, grâce à la préconception et l’anticipation des problématiques de chantiers, d’optimiser les dépenses et de maîtriser les coûts de réalisation. De quoi conforter les acteurs potentiellement intéressés.

La surélévation a besoin d’une alliance entre solidité et légèreté. Le développement et l’emploi de solutions multi-matériaux sont indispensables. C’est l’objet de notre partenariat avec les quatre grands centres techniques du bâtiment (CTICM, FCBA, CERIB, CTMNC) : expérimenter sur nos projets de nouvelles façons de construire pour disposer, à l’avenir, d’un panel de solutions réutilisables.

Créée en 2017, UPFACTOR est une entreprise spécialisée dans l’identification à grande échelle du foncier aérien. Grâce à UPFACTOR GEOSERVICES, notre logiciel innovant qui permet de détecter le potentiel de surélévation d’une adresse donnée, et notre équipe pluridisciplinaire (architectes, ingénieurs, urbanistes, développeurs, monteurs d’opérations), nous menons toutes les études validant la faisabilité du projet jusqu’à l’obtention du permis de construire. Nous travaillons actuellement sur plus d’une centaine de projets dans les principales métropoles françaises avec une dizaine de permis de construire à déposer d’ici la fin de l’année, 170 logements créés et 13 millions d’euros investis dans la rénovation énergétique de l’existant. En dépit de l’activité économique ralentie à cause de la pandémie, la surélévation a continué à séduire et nous avons pu concrétiser de nouveaux projets avec plusieurs bailleurs sociaux et copropriétés.

Notre projet de rénovation par la surélévation de la copropriété les Roches Rouges, à Tignes, a franchi une nouvelle étape en actant un programme de rénovation globale (BBC Rénovation) de 3 millions d’euros financés par une surélévation de 1 400 m². L’intégration de l’entreprise VIRY en amont de la conception a permis à UPFACTOR d’expérimenter un projet modulaire hors-site, prémices d’une généralisation de la démarche.

Rénovation globale et surélévation en copropriété à Tignes