Le DFMA, la clé de la réussite dans la construction Hors-site

294

Le DfMA

Aujourd’hui, l’utilisation du DfMA est la norme dans l’industrie manufacturière. Bien sûr, cela n’a pas toujours été le cas, mais le bénéfice a été tel pour l’industrie qu’il n’est plus acceptable aujourd’hui de ne pas l’utiliser.

Il existe de nombreuses preuves que le DfMA améliore le coût, la qualité et la productivité et ceux qui ne prenaient pas le train en marche et ne s’adaptaient pas aux nouvelles méthodes étaient largement dépassés. Dans la construction, le DfMA est déjà utilisé et s’il suit la même tendance que la fabrication, il pourrait facilement devenir la norme en peu de temps.

L’histoire du DfMA

Après la fin de la seconde guerre mondiale, le concept du système de production Toyota [TPS] est développé, en mettant l’accent sur l’élimination des déchets et l’amélioration de l’efficacité des chaînes de production et d’assemblage de masse. En 1980, le Dr Geoff BOOTHROYD développe le DfA Design for Assembly [la conception pour l’assemblage], avec deux objectifs fondamentaux : réduire le nombre des pièces constituant un produit et simplifier l’assemblage de ces pièces. En 1983, le premier logiciel DfA [BOOTHROYD DEWHURST, Inc.] est sorti. En 1985, le DfM Design for Manufacture [la conception pour la fabrication] est développé à la suite de recherches supplémentaires effectuées conjointement par Dr Geoff BOOTHROYD et Dr Peter Dewhurst. Le DfM permet d’évaluer très tôt différentes propositions de conception permettant une prise de décision solide et évitant des modifications coûteuses plus tard dans le processus. DfA et DfM sont combinés pour créer le DfMA qui est devenu un outil largement utilisé dans diverses industries, allant de l’aérospatiale à l’automobile en passant par l’informatique. Par exemple, l’entreprise américaine, Ford Motor Company attribue au DfMA des économies approchant le milliard de dollars dans les années 80. [Miller 1988].

La construction hors-site et le DfMA

La construction horssite intègre une variété d’approches innovantes qui permettent de construire des bâtiments et des infrastructures en améliorant la qualité, la productivité et les délais. La construction est conçue et détaillée pour qu’une partie des travaux soit effectuée hors-site dans un environnement de fabrication contrôlé.

En apportant un mindset de fabrication et d’assemblage à la phase de conception d’un projet de construction, l’adoption d’une approche DfMA s’impose. L’utilisation du DfMA, signifie que les concepteurs tiennent pleinement compte des exigences de la fabrication et de l’assemblage des bâtiments préfabriqués au stade de la conception afin de garantir la robustesse de la fabrication et la simplification de l’assemblage. Il s’agit d’une méthode d’amélioration continue basée sur l’étude de faisabilité technologique et économique de la fabrication et de l’assemblage de différentes possibilités de conceptions.