Le Hors site au secours des hôpitaux

187

Une image a largement circulé, celle de l’hôpital de Wuhan construit hors-site en une dizaine de jours. Face à la pandémie, c’est tout le monde du modulaire qui se mobilise aux quatre coins de la planète.

[Par Virginie Speight]

La Russie, l’Arménie, l’Iran, la Grande- Bretagne, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne réalisent des hôpitaux de campagne en un temps record. Le Panama, l’Argentine, le Canada, les USA… multiplient la construction de sites modulaires temporaires. Ces exemples ne sont pas isolés, un nombre croissant de pays s’est lancé dans cette course contre la montre.

Sur le territoire national, de multiples acteurs maîtrisant parfaitement la préfabrication et le hors-site, se montrent extrêmement réactifs. Le nouveau bâtiment de réanimation de l’hôpital Henri-Mondor (Créteil), a accueilli le 9 avril ses premiers patients. Il devait initialement être réceptionné en mai 2020 pour une ouverture en septembre 2020. Le Groupe Cougnaud, référence française de la construction modulaire industrialisée, a d’ores et déjà livré des modules de consultation pour les hôpitaux. Comme Algeco, qui a fourni des bâtiments modulaires augmentant les capacités d’accueil des hôpitaux.

Dans le cadre d’un appel à projet de solutions innovantes lancé par le ministère des Armées, un collectif du bâtiment s’est formé pour proposer une solution de construction hors-site effective en 6 semaines afin de faciliter l’accès à des hôpitaux de campagne en soutien aux populations. Un système clé en main, rapidement reproductible à l’ensemble du pays. Concrètement, 105 lits hospitalisés seront livrés à partir du 15 mai, puis 210 lits à compter du 30. L’utilité du hors-site devient manifeste ; nous n’avons pas fini d’en entendre parler, indépendamment de la crise que nous traversons.