Silvalta le modulaire bien étudié

259

Silvalta ex-Dhomino est un bureau d’études structure spécialisé exclusivement dans la construction modulaire hors-site ossature bois, co-fondé par Owen Clus, son président et Alexandre Busch, directeur technique et architecte.par Virginie Speight ]

La conception d’un système constructif encadré par trois brevets internationaux favorise la construction industrielle de bâtiments ossature bois performants en structure bois massif de petite section type MOB. Les architectes apprécient en général, les approches conceptuelles. Le système d’assemblage non mécanisé permet des réalisations surmesure qui laissent une grande place à la liberté architecturale, au confort, aux usages et à l’esthétique.

Leur 1ère invention est un système de juxtaposition de cadres permettant la réalisation de modules hors-site très rigides à l’image d’une structure de fuselage d’avion [transport sans dommages]. Leur 2ème brevet porte sur la mise en œuvre de la structure bois pour des bâtiments réalisés bien au-delà de R+3 jusque R+16 en ossature bois à bas coût. Leur 3ème invention concerne la réduction des épaisseurs de murs de refends en doubles parois pénalisantes en termes de rapport SHAB/ SDP.

Ils obtiennent avec des épaisseurs de parois totales “de peinture à peinture” pour une stabilité au feu de 1h à des épaisseurs de 265 mm ce qui est un moindre mal. Côté approvisionnement, le système utilise du bois massif C24 de petite section et du lamellé-collé GL24 classique qui sont assez largement produits en France. Les modules ossature bois sont faits essentiellement de bois massif standard raboté séché, de lamellé-collé ou lamibois et de panneaux bois reconstitués. La particularité de Silvalta est de pouvoir s’adapter en fonction du projet à construire et de l’organisation du partenaire industriel fabricant.

Le procédé constructif facilement industrialisable permet une rigidité exceptionnelle au transport et des facultés d’empilement pour des constructions jusque R+15 soit 16 niveaux sans structure intermédiaire. Les préoccupations environnementales et l’expérience cumulée de Silvalta les ont convaincu très tôt que la préfabrication devait être localisée à proximité des chan – tiers entre 0 et 300 km pour gagner en agilité, répondre à de fortes demandes de cadence et profiter pleinement à l’économie locale. D’un point de vue économique, il est aujourd’hui plus avantageux d’embaucher de la main-d’œuvre locale afin d’assembler des modules préfabriqués de grande dimension finis tous corps d’état nécessitant peu de travail sur chantier.

Le coût de cette main-d’œuvre représente en atelier moins de 30 % des achats de l’assemblier – moins onéreux pour le fabricant que l’importation de modules de petite dimension. Une crise sanitaire entraîne manifestement la fermeture des frontières et désorganise toutes les filières industrielles. Les choix industriels arrêtés par Silvalta, il y a de nombreuses années prennent une justification toute nouvelle dans la sécurisation de l’outil de travail en période difficile.