3F en rénovation hors-site à Thiais

464
Avec ses façades linéaires, répétitives et sans balcons, emblématiques des constructions des années 1960, la résidence de Thiais se prête particulièrement bien à cette rénovation thermique

Premier bailleur social français, 3F (groupe Action Logement) s’engage à son tour dans le hors-site. À Thiais (94), dans le cadre de la réhabilitation thermique d’une résidence de 176 logements, le groupe expérimente la pose de panneaux de façade réalisés sur mesure en amont en usine. La fin des travaux est prévue au troisième trimestre 2024. Le 20 décembre 2023 au matin, l’Immobilière 3F a donc posé son premier panneau thermique sur les 4700 m2 de façades à réhabiliter. Construite en 1964, la résidence Einbeck de Thiais regroupe six bâtiments de deux à quatre étages dont l’étiquette énergétique oscille entre D et E. But de l’opération : la faire passer en étiquette C (label BBC Rénovation 2021). De quoi faire baisser de 25 % la facture énergétique et apporter plus de confort aux résidents. Le système constructif développé par le fabricant Sybois (groupe Millet) intègre tous les composants d’un mur : structure, isolation, systèmes d’étanchéité, menuiseries et parements extérieurs. Ses principaux composants étant issus de matériaux biosourcés, il agit comme un mur respirant, ce qui laisse imaginer le bâtiment promis à de futures labellisations environnementales.

Cliqué, c’est posé ! Préfabriqués en usine par le fabricant Sybois (groupe Millet), les 570 panneaux sont fixés par l’entreprise de travaux GCC sur le chantier, clipsés tels des Legos. Un seul opérateur, en nacelle, suffit pour réaliser ce geste

Le projet de Thiais mise en effet sur des matériaux de qualité et met le bois à l’honneur : les 570 panneaux de façades préfabriqués sont en ossature bois, avec des menuiseries en chêne français et un isolant en ouate de cellulose. En tout, le chantier ne prendra que 5 mois contre 14 pour un chantier classique. Il se monte à 8,9 M€ de travaux (dont 10 % financés en fonds propres et 90 % de prêts CDC PAM et écoprêts). À terme, 3F compte recourir à des modules préfabriqués hors-site dans 25 % de ses rénovations d’ici 2030. En ce qui concerne la construction neuve, il vise les 50 %. Pour se tenir à ses objectifs, le groupe a créé en novembre dernier l’association Filière Hors-Site France en collaboration avec un collectif de maîtres d’ouvrage. La détermination du groupe n’est pas une posture de façade, comme l’a rappelé sa directrice générale Valérie Fournier, qui considère que « le groupe 3F, au regard de son patrimoine de près de 300 000 logements, a la responsabilité de s’inscrire dans une dynamique vertueuse de décarbonation et de participer à la structuration de la filière hors-site française ».