Géométrie nipponne

478

Pour la conception du siège social de l’entreprise japonaise Meiken Lamwood Corp., spécialisée dans la fabrication de CLT, NKS a imaginé un édifice remarquable.

NOBUYOSHI NAKAGIRI

Le cahier des charges imposait de regrouper les bâtiments d’origine sous un même toit avec des bureaux chauffés et un espace commun favorisant les rencontres entre les utilisateurs. En adoptant une méthode de travail nouvelle, les architectes Kaori Suehiro et Nobuko Suehiro déjà connus pour d’autres projets innovants, ont conçu un édifice fait de bois, aux formes géométriques ciselées qui transcendent la lumière naturelle.

L’entrée, située à l’est du bâtiment d’une surface de 991 m2, accueille le personnel de l’entreprise dans un espace partagé et convivial. Reliés par une cour intérieure aux allures d’atrium romain, les bureaux situés aux 2e et 3e étages, bénéficient de la lumière naturelle et profonde de ce narthex. Ce portique interne fait office de point névralgique du bâtiment et permet aux personnels des différents étages de se sentir connectés les uns aux autres. La lumière, omniprésente dans l’ensemble de l’édifice, est également apportée par la façade sud, entièrement vitrée, ainsi que par des petites lucarnes réparties sur la totalité de la structure.

L’ossature modulaire du bâtiment, principalement en matériaux biosourcés est un clin d’œil à l’activité de production de bois lamellé de l’entreprise : treillis diagonaux en CLT disposés en parallèle, de poutres et de toits en forme de V. Prenant en compte l’implantation géographique du bâtiment (zone sismique élevée), la bâtisse a été pensée de sorte de minimiser les risques de dégâts. La paroi sismique de CLT, placée de façon orthogonale aux losanges, a pour but de rendre la construction la plus résistante possible aux chocs engendrés par des tremblements de terre.
La bâtisse est aussi enveloppée d’un matériau d’isolation thermique et d’une barrière maintien de l’étanchéité de l’air tout en le faisant circuler.


Ces contraintes, combinées au mode de construction modulaire, permettent de diviser l’édifice en fonction de la nature des sols : impression de mouvement dans la structure et l’espace intérieur. Avec des maillages qui divisent délicatement l’espace.