éditorial

535

Ce n’est un secret pour personne, les problématiques écologiques sont devenues massivement l’enjeu prioritaire de l’humanité du XXIe siècle en France. En favorisant la fertilisation croisée des acteurs engagés dans la révolution verte et tous les intervenants de la filière du BTP, l’écosystème Horssite répond pleinement à une demande sociétale et à une réindustrialisation nécessaire du pays. Les services rendus par ce mode de construction sont inestimables : réduction des pollutions, réconciliation avec le vivant, renouvellement de l’architecture, accès à un logement plus digne pour l’ensemble de la population, gestion des déchets, utilisation des matériaux durables et recyclables. On peut donc s’attendre à une montée en puissance du bâti réversible ou modulable, avec un accent mis sur le bois, ceci grâce aux technologies innovantes et soutenables du Hors-site. Le confinement a profité d’une baisse du bruit ambiant, d’une meilleure qualité de l’air, et à un retour de la primauté du végétal et animal. À nous tous aujourd’hui, d’exiger un tournant ressourçant de l’architecture et de la construction.

virginie speight