KIWIBUILD

502

 

En Nouvelle-Zélande, le gouvernement vient de lancer Kiwibuild, un programme de développement immobilier qui a pour objectif de construire 100 000 logements à prix abordable d’ici 2028. L’industrie manufacturière hors site est identifié comme « le facteur de changement potentiel » en termes de réduction des coûts de construction, d’accélération du rythme de production et d’amélioration de la qualité. Le ministre du logement et du Développement urbain, Phil Twyford, a même déclaré que sans le préfabriquées, Kiwibuild ne pourrait pas être mis en œuvre.

Opportunités

Le programme va monter en charge rapidement pour tenir son objectif : 1000 logements pour mi-2019, 5000 pour juin 2020, 10 000 pour juin 2021, répondant à un cahier des charges précis en terme de qualité et de coût. Des milliers de familles se sont inscrites pour espérer pouvoir acheter ces logements « bon marché », dont le prix plafond est fixé à 650 000$ NZ pour une maison avec trois chambres et plus (près de 360 000$).

Du coté des constructeurs hors-site, Kiwibuild apparaît comme une belle apportunité pour investir dans de nouvelles unités de production. Ainsi Fletcher Building, qui monte actuellement des maisons préfabriquées et trois jours, prévoit d’investir plusieurs millions de dollars qui lui permettront d’ériger les maisons en une seuls journée, et d’en monter deux par jour. L’usine sera spécialisée dans les duplex et maisons mitoyennes à deux niveaux qui seront construit en usine en 22 semaines. Objectif : 1000 maisons annuelles , car l’entreprise entend aussi utiliser cet investissement pour produire des maisons à des prix moins contraints que ceux imposé par le gouvernement.

Importations

Les constructeurs chinois entendent eux-aussi prendre part à ce marché. Shenzhen Yahgee Modular House a conclu un partenariat avec le fournisseur modulaire local Ecotech Homes pour pénétrer le marché néo-zélandais et a déjà vendu 60 maisons. Yahgee espère fournir 8 000 unités au programme Kiwibuild. Ecotech se charge de la commercialisation et du montage, notamment en s’assurant que les maisons sont conformes aux codes du bâtiment. selon un rapport publié sur le site Web Stuff de Nouvelle-Zélande, la construction d’une maison modulaire de trois chambres prend 10 jours depuis sont arrivée dans un port. L’initiative a suscité l’intérêt du gouvernement dont une délégation officielle se rendra en Chine pour examiner la fabrication des composants. Les autres marchés cibles du constructeur chinois sont la Norvège, la Suède et Singapour, où les coûts de main-d’œuvre sont élevés. Yahgee espère même percer à l’avenir sur les marchés américain et japonais.