Le bâtiment comme enjeu de réconciliation ?

184

A l’heure où les procédés de construction sont tournés vers le numérique et les nouvelles technologies, on observe un certain « retour aux sources » enclenché par l’arrivée en masse de nouvelles règlementations énergétiques et environnementales. Presque comme un phénomène de mode, biosourcés, recyclage, réemploi, etc., sont autant de termes émergents ces dernières années, et qui posent des questions relatives aux procédés de mises en œuvre, aux limites constructives, et aux compétences engagées.

A cette vision s’opposent parfois les partisans des nouvelles technologies et les développements autour des enveloppes cinétiques ou dynamiques qui disposent, par exemple, d’éléments mobiles pour améliorer le confort à l’intérieur d’un local ou interagir avec leur environnement (usager, chaleur, humidité etc.).

Pourquoi leur mise en place n’est-elle pas plus répandue ? Quels sont les éléments inhérents à leur mise en œuvre (consommation d’énergie, maintenance, climat extrême) ?  Et si au lieu de confronter ces 2 mondes nous pouvions les réunir ? Et si finalement, nous imaginions des bâtiments susceptibles de réconcilier le low-tech et le high-tech ? 

Voilà tout l’enjeu de cette journée, qui mêle tables rondes, keynotes et démonstrations pour s’interroger sur les nouveaux procédés de construction et leurs développements prospectifs.

Cette seconde édition est parrainée par Jean-Baptiste LAISNEY, Directeur Développement Hôtellerie et Commerce chez GA Smart Building et Olivier BOCQUET, Architecte Recherche/Innovation chez TANGRAM Architectes

Infos pratiques

📅 19 Novembre – 9h30-18h.

📍 Générateur d’activités ARKINOVA, 73 rue de Mirambeau, 64600 ANGLET

INSCRIVEZ-VOUS