Mars sur terre

254

Préfigurer les futurs établissements des êtres humains sur Mars – la fiction va se transformer en réalité en 2021 dans le désert californien des Mojaves.

https://www.usinenouvelle.com/mediatheque/9/3/6/000822639/interstellar-lab-ebios.jpg

Ce premier village bio-régénératif vise à recréer les conditions telles qu’elles seraient sur Mars. Aux commandes d’Interstellar Lab, sa fondatrice Barbara Belvisi rêve d’accompagner l’Homme dans la construction d’un avenir plus en phase avec son environnement sur Terre et sur d’autres planètes. Nom de code Ebios “Experimental Biogenerative Station”, projet destiné à utiliser les technologies d’exploration spatiale afin d’améliorer la vie sur notre planète. Imaginez 70 000 m2 consacrés à une expérience grandeur nature, une centaine de personnes vivant dans des structures semblables à celles que l’on pourrait mettre en oeuvre sur Mars ou sur la Lune.


On y trouverait un village auto-suffisant composé d’habitats et de serres. L’habitat générerait et recyclerait l’eau, la nourriture et l’énergie nécessaire aux habitants. On aurait recours à l’impression 3D pour construire les dômes de vie commune, comme si on vivait dans l’espace et qu’il fallait limiter les voyages pour s’approvisionner en matériaux. Le village abriterait un département des sciences équipé de laboratoires dédiés à l’expérimentation et au test in situ de systèmes bio-régénératifs, de nouvelles formes d’agriculture et la formation d’astronautes.

Pour Greg Autry, membre du board de Interstellar Lab et ancien représentant de la NASA à la Maison Blanche « Une installation à long terme sur Mars et la construction d’une base lunaire ne sera possible que si nous construisons en amont sur Terre une base autonome en circuit fermé pour tester la viabilité des différents systèmes ». La collaboration avec les experts de la NASA est actée.

https://www.frenchweb.fr/wp-content/uploads/2019/11/Interstellar-Lab-1024x576.jpg.webp