Ni trop chaud ni trop froid

359

Plongée rafraîchissante dans l’univers très bas carbone de Caleosol, garant du confort écologique.

Fondée à Blois en 2010 et dirigée par Olivier Cazeaux, Caleosol, est devenue une figure de proue indissociable du marché du plancher chauffant rafraîchissant. Le parti pris de la préfabrication pour le plancher chauffant apparaît comme un très bon levier de croissance pour l’entreprise, renforcé par une chaîne de production de chaud et de froid complète très bas carbone. Trois produits tournés vers l’écologie et très facile à mettre en œuvre illustrent cette dynamique : le plancher chauffant rafraîchissant Caleosol ECO+, la mini pompe à chaleur géothermique et le mur géothermique.

Largement utilisé, le Caleosol ECO+ en fibre de bois naturelle fabriquée en France dans les Vosges, est reconnu pour ne produire aucun CO2 pendant la fabrication. La fibre de bois se recycle dans la filière fibre de bois, avec un retour en usine mais est également compostée. En effet, tous ces déchets partent en compostage chaque semaine, évacués par Veolia vers un centre en Sologne au cœur des cultures maraîchères, à quelques kilomètres de l’usine. Les palettes servent de cadre aux murs géothermiques.

Les copeaux de polystyrène (pour les produits à base de polystyrène) sont envoyés dans une usine qui reproduit du polystyrène à partir des copeaux. On note aussi que la production d’électricité dans l’usine est obtenue en partie par des panneaux photovoltaïques. Et enfin, les bureaux sont à la norme RT2012, chauffés par une PAC air/eau et dans quelques semaines par de la géothermie grâce à un mur géothermique et une mini-pompe à chaleur. Cet été, les bureaux de l’entreprise à la température parfaitement régulée afficheront 24°C sans dépenser d’énergie. Insonorisant, modulaire, sans séchage et tout en légèreté, Calesol ECO+ présente une épaisseur idéale de deux à quatre centimètres. Il bénéficie en outre du double avantage d’être démontable en fin de vie et réutilisable si souhaité. Pour ses utilisateurs, le plancher Calesol ECO+ est l’assurance d’un rendement jusqu’à 30 % supérieur à un plancher chauffant traditionnel.

Par ailleurs, l’entreprise Caleosol déploie son activité de manière significative autour de la mini-pompe à chaleur géothermique. Cette dernière permet de profiter gratuitement de l’énergie de la Terre, puisant la chaleur pour assurer un chauffage et une production d’eau fiables, très économes et au service du confort. La mini-pompe à chaleur thermique peut être testée en usine quelle que soit sa destination finale : maisons, appartements, bureaux etc.

Caleosol concentre aussi son expertise sur le mur géothermique pré-assemblé en usine. Un capteur qui s’installe rapidement à l’aide d’une simple mini-pelleteuse. Il peut se mettre en place en même temps que le lot VRD d’un immeuble préfabriqué, répondant aux normes les plus exigeantes. Concrètement, il permet de passer à le RE2020 même avec une coque RT2012. Grâce à cette géothermie de surface, il n’est plus nécessaire d’attendre un foreur. On gagne donc en flexibilité en combinant l’installation des murs géothermiques avec le mur VRD pour plus de production. Cette mise en œuvre facilitée concourt à limiter considérablement les délais.

Et on ne perd pas son temps à installer des machines sur le réseau de géothermie : tout est au sein des immeubles dans les mini pompes géothermiques. Parallèlement, depuis deux ans, l’entreprise Caleosol a beaucoup investi en R&D dans le rafraîchissement d’été, au niveau de la géothermie en commençant par le géocooling. Aujourd’hui, elle est en mesure de présenter une offre complète très bas carbone qui s’étend du capteur géothermique jusqu’au plancher chauffant tout en ayant des blocs qui peuvent s’installer et se tester en usine. Dernière innovation en date : la pompe à chaleur géothermique pour placard à balais.

Le mode constructif Hors site en abaissant les coûts de production, concourt au succès de Caleosol qui fait régulièrement un chiffre d’affaires de + 40 % par an. Tous les produits sont vendus sous forme de kit, donc prêt à être assemblés sans délai ni attente de séchage comme sur une chaîne de montage d’automobiles. Une partie du plancher chauffant est même produite par machine à commande numérique directe à partir de plans clients sur lequel est fait le calepinage. Du côté du personnel, tous les employés ont été formés au lean y compris dans les investissements, d’où des machines fabriquées et maintenues par les opérateurs : gage d’efficacité. Un seul opérateur parvient fréquemment à opérer en même temps sur 3 machines dans un espace assez réduit.

Il y a peu, la société Caleosol a équipé en plancher chauffant, la crèche en ossature bois de l’hôpital St Louis à Paris. Trois nouveaux projets sont à l’agenda, leurs études détaillées et achevées demeurant validées : 50 kW de froid pour une école parisienne, 25 kW de froid avec du plancher rafraîchissant Caleosol pour l’extension d’une université en Poitou Charentes, et 10 kW de froid pour une crèche dans un bâtiment en centre-ville. À suivre.