La brique de mur en terre cuite, au meilleur de sa forme

597
BOUYER LEROUX

Les propriétés de la brique sont infinies et sont conservées naturellement pendant toute la durée de vie du bâtiment dont l’enveloppe ne nécessite aucun entretien ou travaux de rénovation. Selon l’étude réalisée par le CTMNC et l’École des Mines ParisTech, il se génère chaque année deux fois plus de sédiments argileux que la filière terre cuite n’en utilise, donc aucun risque de pénurie. De plus, les gisements sont réhabilités en fin d’exploitation en accord avec les collectivités locales de manière à préserver la biodiversité.

La brique Terre cuite Bouyer Leroux s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire favorisant le circuit court et l’emploi local, la transition écologique par l’industrie et les territoires. Le groupe Bouyer Leroux investit 62 millions d’euros dans la transition énergétique, avec comme objectif affiché la réduction de 60 % ses émissions de CO2 à horizon de cinq à sept ans. L’entreprise dont le siège est situé à La Séguinière à proximité de Cholet, est implantée sur neuf sites de production, essaimés sur l’hexagone. Gage de sérieux, l’entreprise s’appuie sur la rigueur des contrôles et la certification de leurs produits à travers les marques NF tuiles et briques et le marquage CE, et est soutenue par l’Ademe.

Une maison sur cinq est construite en France avec les briques Bouyer Leroux, et un logement collectif sur six – une idée de grandeur du chef de file sur le marché de la brique de mur en terre cuite, fervent partisan de la construction hors-site et acteur de la transition énergétique.

Sur le plan thermique, là encore Bouyer Leroux se distingue par son expertise. Le choix de la brique, matériau par nature isolant, permet la construction de bâtiments à haute performance, très économes en énergie. L’inertie de la brique confère au bâtiment un confort intérieur été comme hiver. « En 20 ans la résistance thermique des briques de 20 cm a été multipliée par 3. Grâce à l’optimisation de la géométrie de ses alvéoles formant un labyrinthe, […] Ainsi, la brique Terre Cuite est un élément primordial dans l’isolation des bâtiments pour construire une enveloppe performante », source FFTB.

Elle allie performance et confort du bâtiment sur le long terme tout en préservant les ressources naturelles. La brique de mur Terre cuite Bouyer Leroux possède d’excellentes propriétés de protection contre l’humidité, engendrant une qualité de l’air des espaces intérieurs, à l’abri de la prolifération de micro-organismes. Un bon point pour les personnes allergiques ou asthmatiques. Premier système de construction hors-site fabriqué et conçu en France, Préfa’bric condense le sens de l’innovation de Bouyer Leroux. Il faut se représenter un mur préfabriqué, composé de briques assemblées en atelier, suivant le procédé fix’bric, colle prête à l’emploi sous avis technique. Pour l’entreprise, miser sur les procédés hors-site, apporte une solution durable aux défis écologiques et économiques que la construction conventionnelle peine à résoudre. En effet, le mur préfabriqué Préfa’bric agrège de nombreux avantages en augmentant notamment la productivité sur le chantier, la fidélisation des équipes et garantissant la qualité d’ouvrage.

Concrètement, Bouyer Leroux propose un accompagnement depuis l’étude de faisabilité jusqu’à la livraison et une optimisation du chantier : temps de pose réduit, avec le montage des murs réalisé en usine, seul l’assemblage est réalisé sur chantier. Ce parti pris hors-site permet la maîtrise d’ouvrage réalisé via une technique de montage suivie et contrôlée et une meilleure sécurité sur le site : technique de levage breveté simplifiant la pose et la manutention. En outre, ce système s’avère trois fois plus rapide qu’une pose traditionnelle et s’adapte au marché du non résidentiel comme à celui du logement collectif. Sans compter qu’il limite les risques en réduisant de plus de 90% les actions pour un même ouvrage et agit directement sur la pénibilité des équipes de poseurs. Cela rend évidemment le métier plus attractif et participe de surcroît à sa féminisation.

Deux projets récents ont retenu notre attention. D’une part, la station de traitement des eaux pour la commune de Pouilly sur Loire où 200 m² de préfa’bric sont à l’œuvre. Il faut souligner la superposition ingénieuse de 3 modules sans plancher intermédiaire sans oublier les pignons avec chaînages rampants béton armé réalisés en usine. D’autre part, la résidence étudiante Canopy, située aux abords immédiats du Campus de Pau qui cristallise tout le savoir-faire de Bouyer Leroux au service du bien-être des jeunes résidents. Composée de 167 lots, le projet s’articule autour d’espaces communs intérieurs où il fait bon vivre. L’aménagement extérieur dans un environnement boisé inspire à la détente et aux activités ludiques.

VIRGINIE SPEIGHT